Genève - L'Observatoire Euro-Méditerranéen pour les droits de l'homme a dénoncé la campagne de stigmatisation menée contre Malaka Shwaikh, la coordinatrice du plaidoyer d'Euro-Med et étudiante du doctorat dans l'université d'Exeter.
   L'assassinat des personnages est systématiquement utilisé comme un moyen de stigmatiser les défenseurs des droits de l'homme qui soutiennent les droits des Palestiniens.   

Ramy Abdu, président de l'Observatoire Euro-Méditerranéen.

 
 
Euro-Med a révélé dans un communiqué de presse que Shwaikh a été soumise aux harcèlements et aux menaces, à cause de ses activités pour la justice et l'égalité dans les territoires palestiniens et ailleurs.
 
Shwaikh a écrit: "Je n'ai pas été seulement stigmatiser, mais mon travail a aussi été démentis, y compris ma participation aux manifestations contre l'antisémitisme, affirmant qu'il représente le récit palestinien dans la suite de mon soutien à la cause palestinienne".
 
De son côté Euro-Med a affirmé que ces campagnes se sont intensifiée après avoir décontextualisé les Tweets de Shwaikh, dont un sur l'Holocauste, dans lequel elle a dit: "L'ombre de l'Holocauste continue de nous tomber dessus suite à l'occupation israélienne continue de la Palestine arrivant à l'élection de Trump". dans le même contexte, elle a tweeté : "l'Holocauste était l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire du XXe siècle". Cependant, les organisateurs de la campagne ont fermé les yeux sur le contexte du Tweet et sur la position clairement explicitée de Shwaikh sur les horreurs de l'holocauste.
 
Récemment désignée à plusieurs postes à l'Université d'Exeter, Shwaikh est une éminente activiste des droits de l'homme, elle a également été invité à s'exprimer dans de diverses capitales arabes et européennes sur la situation politique et juridique dans les territoires palestiniens.
 
"L'assassinat des personnages est systématiquement utilisé comme un moyen de stigmatiser les défenseurs des droits de l'homme qui soutiennent les droits des Palestiniens." Explique Ramy Abdu, président de l'Observatoire Euro-Méditerranéen.
 
Shwaikh a remporté les élections au syndicat étudiant de Sheffield et au Comité exécutif national du Syndicat national des étudiants au Royaume-Uni, et a été nommé "élève de l'année" en 2014 par le Syndicat national des étudiants noirs, ainsi que d'autres récompenses et nominations.
 
 
L'Observatoire Euro-Méditerranéen appelle à la cessation immédiate de la stigmatisation de Shwaikh, des activistes de la justice dans les territoires palestiniens et de tous les défenseurs des droits de l'homme partout dans le monde.