Genève- Quatre organisations (Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme, Coalition Internationale pour les Droits de l'Homme et le Développement, AFD International et Skyline International) ont appelé les autorités saoudiennes à révéler le sort d'étudiant saoudien Nawaf al Rasheed, qui détient la nationalité qatarie. Al Rasheed était en visite au Koweït en réponse à l'invitation du gouverneur du Koweït Farwaniya lorsqu'il a été remis aux autorités saoudiennes par le Koweït le 12 décembre.

Les organisations ont exprimé leur profonde inquiétude que la détention d'al Rasheed puisse être associée au fait qu'il soit un ressortissant qatari à la lumière de la crise du Qatar et du Golfe, étant donné que les autorités saoudiennes n'ont émis aucune ordonnance d'arrestation ou accusation contre lui.

" Nawaf al Rasheed a été expulsé vers l'Arabie saoudite le samedi 12 mai 2018 dans le cadre d'arrangements de sécurité mutuelle entre les deux pays suite à la demande des autorités saoudiennes", a déclaré le ministère de l'Intérieur du Koweït.

Pendant ce temps, les autorités saoudiennes ont affirmé qu'Al Rasheed était recherché sans plus d'explications sur les accusations portées contre lui, les raisons de son arrestation ainsi que le lieu et les conditions de sa détention.

Le Comité national des droits de l'homme au Qatar a reçu une plainte de la famille d'Al Rasheed, profondément préoccupée par le manque de connaissances sur le lieu où il se trouvait et par les disparitions forcées, ainsi que par le fait qu'ils n'avaient pas été contactés. La famille a demandé au comité de révéler le sort de leur fils en indiquant que la dernière fois qu'ils l'avaient contacté était un jour avant sa déportation en Arabie saoudite.

Al-Rasheed est le deuxième citoyen qatarien à être arrêté en moins d'un mois par les autorités saoudiennes, ont déclaré les organisations. Le 21 avril, le Qatari Mohsen Saleh al-Qurbi, âgé de 63 ans, a été arrêté par les autorités saoudiennes alors qu'il traversait la frontière entre le Yémen et Oman après avoir rendu visite à ses proches au Yémen. Al Qurbi a été arrêté par les forces de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite avant d'être expulsé vers l'Arabie saoudite sans aucune charge ou justification légale.

De telles pratiques des autorités saoudiennes contre les ressortissants qataris sont très alarmantes, ont averti les organisations, surtout que ces détentions sont susceptibles d'être liées à des raisons politiques et au soutien du gouvernement qatari. Ces détentions sont considérées comme des détentions arbitraires et discriminatoires effectuées sans justification ni fondement juridique en violation grave des lois et conventions internationales ainsi que du droit à un procès équitable garanti par la déclaration universelle des droits de l'homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Les quatre organisations ont appelé les autorités saoudiennes à révéler le sort d'étudiant saoudien Nawaf Al-Rasheed et à lui donner le droit de contacter sa famille et ses avocats. Les autorités saoudiennes devraient également cesser leurs arrestations arbitraires de citoyens saoudiens ou qataris et respecter leurs droits civils et politiques garantis par des conventions et par les chartes internationales.