Alors que le 19 août, le monde célèbre la Journée humanitaire mondiale (JMH), des médecins, des infirmières, des médecins et des membres de la défense civile dans les territoires palestiniens, en Syrie, au Yémen et en Libye sont  exposés à la discrimination, au ciblage aveugle systématique et parfois direct par des États ou des milices, et ceux qui restent en vie perdent leur liberté en raison de leur arrestation ou souvent de leur disparition forcée.

Les gouvernements du Moyen-Orient et les milices continuent de considérer les travailleurs humanitaires comme des ennemis, en ciblant les médecins, les infirmiers, les ambulanciers et le personnel de la défense civile, en particulier dans les zones de guerre et de conflit, y compris en Syrie, au Yémen, dans les territoires palestiniens et en Libye.

Les cas de violations graves commises contre des travailleurs humanitaires se sont multipliés ces dernières années, notamment par les ciblages directes, qui ont entraîné plusieurs morts.

À cette occasion, dans le cadre de son travail de surveillance et de documentation des violations des droits de l'homme dans ces pays, Euro-Med  souligne certaines des violations commises par certains acteurs contre les travailleurs humanitaires dans quatre régions; les territoires palestiniens, la Syrie, le Yémen et la Libye.

 

Cliquez ici pour voir le document complet