L’Observatoire Euro-Méditerranéen des droits de l’Homme a organisé la première session de formation du programme  «Faites du Bénévolat avec nous» (3e année), qui attire des jeunes intéressés par les droits de l'Homme et leur fournit les compétences nécessaires sur une période de trois mois.
 

   Le projet est ouvert aux jeunes intéressés par le travail humanitaire et les droits de l'Homme dans différentes disciplines   

Enas Zayed, Chef de projet en Jordanie et chercheuse juridique d’Euro-Med

 

Enas Zayed, Chef de projet en Jordanie et chercheuse juridique d’Euro-Med; a déclaré que le projet est ouvert aux jeunes intéressés par le travail humanitaire et les droits de l'Homme dans différentes disciplines, dans le but de qualifier les stagiaires en leur enseignant les compétences nécessaires à la pratique du travail sur les droits de l'Homme.

La formation comprend trois domaines principaux, a ajouté Zayed: la méthodologie de recherche sur les droits de l’Homme, les compétences en matière des rapports, ainsi que les mécanismes de documentation, d’analyse et d’investigation, en plus de nouvelles méthodes de plaidoyer.

Le projet propose également des informations générales sur le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’Homme, ainsi que des formations pratiques en travaillant dans les organisations partenaires d’Euro-Med en Jordanie. L'expérience acquise par les stagiaires est axée sur l'amélioration de leurs compétences en matière de réseautage et de communication.

Les stagiaires auront également la possibilité de participer aux autres activités d’Euro-Med tout au long de la formation en assumant des rôles au sein de l’organisation et de développer leurs compétences de recherche en les affectant à des rapports et autres documents produits par l’organisation.

Le programme de formation fait partie du plan stratégique d'Euro-Med  pour 2018 visant à impliquer les jeunes dans le suivi et la documentation des violations et à remplir leur rôle de défense des droits de l'Homme dans leurs communautés et lieux de résidence, ainsi que le développement de ces mécanismes dans la région. Dans sa prochaine phase, le projet vise à s'étendre aux pays d'Afrique du Nord, notamment en Libye, en Algérie et au Maroc.