Un groupe multipartite de 20 membres du Parlement européen a cosigné une pétition organisée conjointement par Euro-Med Monitor et Reporters sans frontières, exigeant qu'Israël garantisse la liberté de mouvement des journalistes palestiniens.

La pétition a été lancée suite à un rapport publié par Euro-Med Monitor en novembre de l'année dernière, intitulé " Journalistes sanctionnés : Les restrictions d'Israël à la liberté de mouvement". Le rapport documente les affirmations de plusieurs journalistes palestiniens selon lesquelles les autorités israéliennes ont fortement restreint leur liberté de mouvement à l'intérieur, à l'extérieur et entre Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est, comme une forme de punition ou une monnaie d'échange.

Le rapport a révélé comment les services de sécurité israéliens ont utilisé les interdictions de voyager pour contraindre les journalistes palestiniens à collaborer avec d'autres Palestiniens ou à s'abstenir de travailler avec certains médias ou de faire des reportages sur certains sujets. Certains journalistes affirment en outre qu'après avoir refusé les demandes des autorités israéliennes, ils ont été soumis à différentes formes d'intimidation et de harcèlement, notamment des perquisitions à domicile, des détentions arbitraires et des interrogatoires sévères.

La pétition exprime une vive inquiétude quant à l'utilisation par les autorités israéliennes de restrictions arbitraires, telles que des interdictions de voyager, des détentions ou des violations de domicile contre des journalistes palestiniens. "De telles mesures constituent une menace sérieuse pour l'indépendance du journalisme palestinien et pour la liberté de parole et d'expression dans les territoires palestiniens occupés", peut-on lire dans la pétition.

Les députés européens cosignataires demandent à Israël de lever toutes les interdictions de voyager arbitraires à l'encontre des journalistes palestiniens à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, et de "cesser toute autre forme de harcèlement, d'intimidation ou de chantage à leur encontre".

En outre, la pétition réclamait qu'Israël mène "une enquête transparente et indépendante sur les incidents au cours desquels des officiers israéliens ont menacé de priver les journalistes palestiniens de leur droit de voyager à moins qu'ils ne travaillent avec les services de sécurité publique et de renseignement israéliens et ne fournissent des informations de sécurité."

Lors d'un webinaire co-organisé par Euro-Med Monitor et RSF mardi, Margrete Auken, membre du Parlement européen, a déclaré : " Il est évident que les journalistes sont punis pour avoir exercé leur métier. C'est l'une des violations brutales d'Israël contre les médias et les journalistes, et ces pratiques font partie des violations plus larges de l'apartheid et de l'occupation contre les Palestiniens en général. Il est clair que les pays de l'UE n'assument pas leurs responsabilités face aux violations israéliennes".

"Je dénonce également les restrictions imposées aux journalistes palestiniens tant par le Hamas que par l'Autorité palestinienne", a-t-elle ajouté.

En décembre, Euro-Med Monitor et RSF ont lancé la campagne #LetMajdoleenOut sur les médias sociaux. Les deux organisations ont appelé à la fin immédiate des interdictions de voyage israéliennes qui empêchent des dizaines de journalistes palestiniens, dont Majdoleen Hassona, lauréate du Prix RSF de la liberté de la presse pour l'indépendance, de quitter la Cisjordanie et la bande de Gaza.

L'interdiction de voyager imposée à Majdoleen Hassona il y a deux ans par les autorités israéliennes, qui contrôlent les frontières extérieures des territoires palestiniens, l'a empêchée de retourner de Cisjordanie à sa base à Istanbul, où elle travaille pour la chaîne publique turque TRT. Elles l'ont également empêchée de récupérer son prix du FSR.

Cosignataires :

1. Député européen César LUENA

2. Député européen Chris MacManus

3. Député européen Dr. Milan Brglez

4. Député européen Giuliano Pisapia

5. Députée européenne Hilde VAUTMANS

6. Députée européenne Idoia Villanueva

7. Député européen Ignazio CORRAO

8. Députée européenne Irena Joveva

9. Député européen Jakop Dalunde

10.  Député européen Javier NART

11.  Députée européenne Karen MELCHIOR

12.  Député européen Manu Pineda

13.  Député européen Özlem Demirel

14.  Députée européenne Rosa D'Amato

15.  Députée européenne Sira Rego

16.  Députée européenne Tineke Strik

17.  Député européen Ville NIINISTÖ

18.  Députée européenne Margrete Auken

19.  Député européen Miguel URBÁN CRESPO

20.  Député européen Mounir Satouri