Au fil des décennies, les violations ont continué à sévir au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, notamment avec l'expansion des conflits armés et la répression constante des voix des activistes, des politiciens, des journalistes et autres. Cependant, malgré la sombre réalité des droits de l'homme dans la région, il est crucial de reconnaître les petits pas qui, à long terme, apporteront des améliorations considérables pour mettre fin aux violations et réparer les victimes.

En janvier, notre équipe a travaillé aux côtés d'organisations partenaires et de dizaines d'organisations régionales et internationales pour apporter un réel changement à cet égard en parlant aux décideurs des pratiques et méthodologies qui devraient être abordées, réformées ou complètement arrêtées. Nous avons également exploité le pouvoir des médias sociaux pour engager virtuellement le public dans des questions qui touchent à ses droits et à sa dignité humaine.

Voici les résultats les plus significatifs de ces efforts :

  • Syrie

La justice allemande a prononcé le 13 janvier une condamnation à perpétuité à l'encontre de l'ancien agent des services de renseignement syriens Anwar Raslan pour crimes contre l'humanité, notamment pour le meurtre et la torture de détenus syriens dans une prison secrète à Damas entre 2011 et 2012.

Depuis le début du conflit en Syrie, Euro-Med Monitor a mis en œuvre des dizaines de campagnes de pression et de plaidoyer exhortant les parties concernées à intervenir efficacement pour mettre fin à ces violations et demander des comptes aux responsables.

Communiqué de presse précédent
Déclaration orale devant le Conseil des droits de l'homme

  • Bahreïn

En janvier, les autorités bahreïniennes ont libéré plus de 40 prisonniers d'opinion avant la fin de leur peine en vertu du Code pénal alternatif.

Depuis le début des manifestations populaires au Bahreïn, Euro-Med Monitor a publié plusieurs rapports documentant les politiques arbitraires des autorités contre les dissidents, y compris la détention illégale, les procès inéquitables et les condamnations à mort. Par le biais d'une correspondance officielle adressée aux décideurs, Euro-Med Monitor a appelé à faire pression sur les autorités bahreïnies pour qu'elles mettent fin à leurs violations des droits de l'homme et libèrent tous les prisonniers de conscience.

Rapport précédent
Déclaration orale au Conseil des Droits de l'Homme

  • Danemark

Le 13 janvier, les députés européens ont critiqué le refus par les autorités danoises des demandes d'asile des Syriens et les tentatives de les référer à des centres de traitement externes dans le cadre de l'objectif déclaré du Danemark d'atteindre "zéro demandeur d'asile". Les députés ont déclaré que cette politique est en contradiction avec la Convention de Dublin sur l'examen des demandes d'asile.

Euro-Med Monitor avait mis en garde contre les intentions du gouvernement danois de durcir ses politiques d'immigration en réduisant les prestations de soins de santé pour les demandeurs d'asile et en les forçant à travailler en échange de ces prestations. Euro-Med Monitor a appelé le gouvernement danois dans une correspondance officielle à revoir ses restrictions sur les demandeurs d'asile et à travailler à leur intégration dans la société dans le cadre du plan d'action de l'Union européenne sur l'intégration et l'inclusion (2021-2027).

Communiqué de presse précédent

  • Jordanie

La Jordanie a délivré 62 000 permis de travail pour les réfugiés syriens, soit le chiffre annuel le plus élevé depuis le début de la crise des réfugiés syriens. De cette façon, les réfugiés syriens auront un rôle actif dans la relance de l'économie du royaume et la réduction de la dépendance à l'égard des aides extérieures.

Au cours des dernières années, les rapports et déclarations d'Euro-Med Monitor ont documenté les violations à l'encontre des réfugiés syriens et la détérioration de leurs conditions de vie, économiques et humanitaires en Jordanie en raison du peu d'opportunités qu'ils reçoivent en échange de citoyens jordaniens.

  • Europe

Le 19 janvier, l'Union européenne a approuvé un règlement établissant et donnant pleine capacité à une nouvelle agence européenne d'asile pour améliorer la politique d'asile de l'UE en fournissant une assistance opérationnelle et des technologies améliorées aux États membres. Cette agence s'emploiera à garantir la protection des droits des demandeurs d'asile, à fournir des mécanismes de plainte et à améliorer les mécanismes d'accueil des demandeurs d'asile dans l'Union européenne.

Depuis le début de la crise des demandeurs d'asile et des migrants en Europe, notamment les refoulements illégaux et les traitements cruels et inhumains, les équipes d'Euro-Med Monitor ont rencontré des dizaines de décideurs et de membres du Parlement européen pour les inciter à faire pression sur leurs gouvernements afin qu'ils adoptent des mécanismes respectant les droits des demandeurs d'asile et des migrants.

Rapport précéden