Genève - Le conseil d'administration de l'Observatoire Euro-Med des droits de l'homme a tenu une réunion via Zoom pour discuter les stratégies et les activités de l'organisation, mercredi.

En présence du président du conseil d'administration Richard Falk, la vice-présidente Hanine Hassan, le président du conseil d'administration Ramy Abdu, la directrice stratégique et membre du conseil d'administration Maha Hussiani, et les membres du conseil d'administration Noura Erekat, Tareq Ismail, Lisa Hajjar, Tanya Cariina Newbury-Smith, et John Whitbeck, la réunion a commencé par un exposé des stratégies et des qualités de l'organisation. L'une de ces qualités est qu'elle ne reçoit pas de financement de l'Union Européenne, ce qui permet à Euro-Med Monitor de maintenir un haut niveau d'indépendance et d'impartialité.

Le président du conseil d'administration Richard Falk a exprimé sa gratitude envers l'équipe exécutive qui travaille dur pour atteindre les objectifs et les buts d'Euro-Med Monitor. "Le travail d'Euro-Med est plus indispensable que jamais étant donné le changement de circonstances au Moyen-Orient, d'autant plus qu'Euro-Med Monitor ne reçoit aucun financement de l'UE ou de toute autre partie responsable des violations des droits de l'homme dans la région", a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le rôle des jeunes et des volontaires, le président du conseil d'administration Ramy Abdu a déclaré qu'ils sont "l'épine dorsale de notre travail. Nous nous appuyons sur eux pour effectuer des recherches, des témoignages sur le terrain et des campagnes de plaidoyer."

"Nous avons défendu les droits des personnes vulnérables ; les femmes, les enfants, les victimes de discrimination et de violence, les réfugiés et les migrants. Nous avons mené des campagnes de plaidoyer et de lobbying auprès des institutions et du parlement européens pour informer et mobiliser l'opinion publique", a-t-il ajouté.

Abdu a noté que l'organisation s'est appuyée sur des dons individuels et des campagnes de collecte de fonds au cours des dix dernières années.

Maha Hussaini, directrice stratégique, a informé les membres des projets actuels d'Euro-Med Monitor. "Nous avons maintenu les projets que nous avons lancés au cours des années passées, et nous avons également lancé de nouvelles phases de nos projets actuels. Ces programmes comprennent le renforcement des capacités et la formation, la sensibilisation, les consultations et le lancement de campagnes de lobbying et de plaidoyer", a-t-elle déclaré.

La vice-présidente du conseil d'administration, Hanine Hassan, a évoqué les priorités de l'organisation : "Nous essayons d'exceller dans notre travail en comprenant la langue des victimes et leur situation. Nous comprenons que le changement doit venir de nos communautés et de nos régions. Notre objectif est de sensibiliser les communautés du Moyen-Orient aux violations des droits de l'homme dans notre langue."

Noura Erekat, membre du conseil d'administration, a déclaré que "Euro-Med Monitor donne un caractère différent au travail humanitaire que les autres organisations ne prennent pas en compte" et a proposé à Euro-Med Monitor d'utiliser ses plateformes de quelque manière que ce soit.

Le conseil d'administration a convenu de tenir une autre réunion pour discuter des priorités du plan stratégique d'Euro-Med Monitor pour les années 2023 - 2025.